Cambodge 2000

L’équipe

  • Kathleen Bérubé (génie de la construction)
  • Fred Juneau (génie de la production automatisée)
  • Christian Paquette (génie électrique)
  • Alex Rodrigue (génie mécanique)
  • Luc Simard (génie électrique)
  • Geneviève Vallée (génie de la production automatisée)

La communauté d’accueil

Le village de Kraing Leav, situé à 90 km de la capitale Phnom Penh.

La situation

Dans ce pays qui a connu une exaction meurtrière et qui compte encore plus de mines antipersonnel que d’habitants, soit plus de 10 millions, les besoins sont immenses. De plus, à cause de la forte saison des pluies, certains villageois ne peuvent se nourrir convenablement faute de riz. Quand vient le temps des récoltes, les villageois doivent vendre le riz qu’ils ne peuvent pas entreposer au prix du marché, forcément très bas à ce moment de l’année. Puis inversement lorsque les réserves s’épuisent, ils doivent acheter du riz à fort prix pour subsister.

Les fournitures et l’achat de matériaux

  • Achat d’outils et de matériaux dans divers magasins à Kompong Chnnang, situé à 16 km du village de Kraing Leav, soit 45 minutes de routes dans un état désastreux.
  • Briques : usine de briques située tout près du chantier.
  • Pierre de différentes grosseurs : pierre cassée et tamisée à la main par des femmes et des enfants dans une mini-entreprise.
  • Approvisionnement en eau dans un puits à quelques mètres du chantier.
  • Plaque solaire et génératrice : achat dans la capitale à 3 heures de route du chantier.

La construction

La construction du bâtiment, d’une superficie de 200 m², a compris:

  • Béton : ± 400 poches de béton brassé à la main sur le sol et transporté dans des seaux; mise en place à l’aide de tiges d’armature et de truelles.
  • Armature : ± 3 km, coupage, pliage, assemblage des fondations, colonnes, poutres, trottoirs et dalles au sol.
  • Compaction manuelle à l’aide d’énormes pilons.
  • Murs de briques : ± 30 000 briques de terre cuite achetées sur place, pose de cinq à six rangées par jour. Murs de 3,2 m de hauteur. Rangées doubles et briques entrecroisées pour assurer une plus grande solidité.
  • Blocs de ventilation : 200 blocs dans le haut des murs.
  • Toiture : fermes d’acier et finition en tôle avec protection de zinc pour éviter la corrosion.
  • Installations des portes et fenêtres en bois fabriquées dans un atelier de la région.

Les travaux de finition

  • Finition intérieure et extérieure : application d’un béton mélangé avec du sable très fin pour assurer un bon mélange pour l’esthétique et peinture
  • Trottoir autour du bâtiment pour éviter l’érosion pendant la mousson
  • Le surplus budgétaire a permis l’installation de plaques solaires et d’une génératrice pour assurer un bon système électrique (néons, interrupteurs)
  • Achat de mobilier divers (permis par un surplus budgétaire) pour l’installation d’un mini-dispensaire dans l’un des deux bureaux prévus
  • Toilettes » turques » avec réservoir d’eau sous le mur mitoyen, finition du plancher en céramique et jusqu’à mi-hauteur des murs, deux réservoirs extérieurs en béton d’un mètre de diamètre, plomberie usuelle
  • Plafond suspendu et tuiles de plancher dans la partie avant du bâtiment
  • Nettoyage du terrain

Le résultat final

La banque de riz permet désormais aux villageois d’emprunter du riz à un faible taux d’intérêt (payable en riz) ou encore d’en entreposer, ce qui leur procure une ristourne mensuelle pour leur dépôt. De cette façon, ils ne craignent plus les disettes, sont un peu plus riches à la fin de l’année et par conséquent, ont une meilleure qualité de vie. Le bâtiment construit comprend :

  • un entrepôt 80 m² : plancher de béton, toit cathédrale, néons
  • un bureau de 10m² : tuiles de plancher et plafond suspendu, néons
  • deux toilettes de 3 m² : accès par l’intérieur seulement
  • une salle génératrice de 2m² : installations électriques (boîte, batteries)
  • une salle communautaire de 70 m² avec une partie servant de dispensaire
  • un système de plaques solaires

Nos partenaires

Nos partenaires de projet :

les Œuvres Mir (ONG québécoise)
l’Association Québec-Cambodge
l’organisme Vaddahanak (ONG cambodgienne)
Nos principaux supporteurs :

la Fondation Internationale Roncalli
l’École de technologie supérieure
la Fondation Marcelle et Jean Coutu

Le projet en photos

Consultez nos photos sur Flickr : Cambodge.